pas de mail
accueil - boutique - blog
FrançaisBrezhonegEnglish
IDBE - institut de Documentation bretonne et Européenne

Bibliothèque Numérique Bretonne et Européenne

Eire :

L’histoire irlandaise a été marquée par les invasions et l’implantation de peuples étrangers. Les Celtes, les Vikings, les Normands et les Britanniques ont tous laissé leur empreinte au niveau du peuple, de la culture, la géographie et de l’histoire de l’Irlande. Saint Patrick, le saint patron d’Irlande, est connu pour avoir introduit la chrétienté dans le pays au Ve siècle. À partir d’environ 800 après J.-C., des maraudeurs vikings ont attaqué de manière continue l’Irlande et plus précisément les riches monastères, ce qui a contribué à leur déclin. Les Vikings ont créé plusieurs postes commerciaux en Irlande qui, par la suite, se sont développés pour devenir des villes principales telles que Dublin, Cork, Limerick et Waterford. Dublin a été nommée par les colons vikings, qui l’appelaient «Dubh Linn», ce qui signifie étang noir. Les Normands ont envahi l’Irlande depuis l’Angleterre en 1169, à la demande d’un roi irlandais déchu qui souhaitait retrouver son territoire. Les rois de la dynastie des Tudor ont lancé une reconquête majeure de l’Irlande au XVIe siècle. Henry VIII s’est officiellement déclaré roi d’Irlande avant d’initier une première vague de colonisation anglaise et une série de campagnes militaires tout en concentrant ses efforts pour imposer le protestantisme à la population catholique d’Irlande. Les tensions entre l’occupant britannique et le peuple irlandais n’ont cessé d’augmenter. La famine irlandaise dans les années 1840 fut un point décisif. En 1914 le Parlement à Westminster a adopté un projet de loi relatif à l’indépendance de l’Irlande donnant au pays le droit à l’autonomie gouvernementale, mais ce projet a été retardé lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté. Le dimanche de Pâques 23 avril 1916, les groupes paramilitaires Irish Volunteers et Irish Citizen Army ont lancé une rébellion armée à Dublin puis ont déclaré l’indépendance de l’Irlande. La rébellion fut écrasée après plusieurs jours de combat. L’exécution de plusieurs de ses leaders, dont Patrick Pearse et James Connolly, n’a fait qu’aliéner l’opinion publique contre la domination anglaise. La Guerre d’indépendance qui s’ensuit, de 1919 à 1921, a officiellement pris fin avec la signature du traité anglo-irlandais en décembre 1921, divisant le pays en un État libre irlandais indépendant, composé de 26 comtés, tandis que six autres comtés en Ulster restèrent rattachés au Royaume-Uni en prenant l’appellation d’Irlande du Nord (lien au texte Irlande du nord). Le nouveau gouvernement et les forces anti-traité se sont lancés dans une guerre civile qui dura jusqu’en 1923. La deuxième Constitution, Bunreacht na hÉireann, a été votée par le peuple irlandais en 1937. En 1949, l’État libre irlandais est devenu la République d’Irlande, qu’on appelle aujourd’hui communément Irlande.

document(s):

titre
auteur(s)
année de publication

Partager cette page

voulez-vous améliorer cette page ?

à propos

Le projet Bibliothèque Numérique Bretonne et Européenne, porté par L'IDBE, a pour objectif de mettre à disposition d'un large public des documents ayant une valeur patrimoniale, historique, littéraire ou linguistique
Cliquez ici pour en savoir plus

Achetez des livres anciens et des nouveauté sur idbe-bzh.org

menu